Roumanie


CELELALTE CUVINTE "S/T" Electrecord 03137 (1986)

Le premier titre de de ce premier album avec arpèges de guitare, flute et sonorité latine de la langue roumaine rappelle instantanément le progressif italien. Pourtant la majeure partie des titres tirent beaucoup plus vers le Hard Rock avec une rythmique plombée (un poncif mais le genre le veut) et un mur de guitares, mais avec beaucoup de changements de rythmes, ce qui allège beaucoup le climat.
Le son est assez original avec une basse au son aquatique. De plus, contrairement à de nombreux disques de ce style, la voix n'est pas trop stéréotypée et plutôt mélodique, aidée par des choeurs aériens.
MONDIAL "S/T" Electrecord STM ADE 0544 (1971)

Malgré sa date de parution "tardive" l'album de Mondial est resté assez proche du Beat. La plupart des titres sont restés des chansons avec des arrangements plus psyché grace à une guitare fuzz en arrière plan. Seul le dernier long titre a un développement plus élaboré.
Le son est propre mais assez frustre, la notion de production ne devant pas être connue en Roumanie à l'époque. L'ingénieur du son devait poser ses micros et en voiture... Mais le résultat donne une idée de ce que devait donner le groupe live et c'est finalement pas mal. Le chant est très mélodique, parfois trop, mais le mix entre l'orgue et la guitare nous fait entrer dans un univers plus lysergique.
L'album a connu en 1982 une réédition vinyle sous le nom "Remember Mondial" avec les 4 titres d'un EP puis en CD.

Vintul-Nopti de veghe-Vara (Extrait MP3)


PHOENIX "Cei ce ne au dat nume" Electrecord STM EDE 0754 (1972)

PHOENIX est, avec PROGRESSIV TM, le groupe le plus connu, par les collectionneurs, de Roumanie. Et à juste titre.
Formé en 1964, la discographie débute par 2 EP's dont le premier contient une reprise de Lady Madonna (Lennon-McCartney) et Friday On My Mind (Venda Wright-Young).
L'album débute par une guitare hérissée , puis des arpèges de guitares sur lesquelles se baladent flute et guitare électrique. Avec le second titre, on rentre dans le vif du sujet avec un thème folk rapide mais aggressif et électrique. Puis, le folk se fait plus mélodique avec des choeurs accompagnés par une batterie speedée et une basse énorme. Le titre suivant est du même ordre, composition folk, reprise par un groupe électrique, où le bassiste se met particulièrement en valeur avec un solo au son monstrueux.
Le groupe enchaine en gardant des compositions folk, mais intensifie l'electrification pour pousser vers un heavy progressif avec une guitare saturée se promenant sur un tapis rythmique énergique. Cette première face se termine par un "heavy folk".
La second face commence de la même manière avec un long titre: un thème traditionnel repris alternativement par la guitare, le violon et le chant, toujours avec une section rythmique omniprésente avant que la guitare développe son solo, suivi par le trio basse batterie chant avant la reprise du thème initial. Une magnifique pièce.
Le denier titre est instrumental, avec un leitmotiv de guitare hypnotique sur une batterie percutante.
Un album formidable qui réussi la gageure de marier thèmes traditionnels et son heavy sans jamais être trop lourd.
Les pochettes présentées sont l'originale et le première réédition. Il existe aussi un LP intitulé " "Remember Phoenix" avec des titres de ce premier opus avec des titres des EP's.

Ciclul Anotimpurilor (Extrait MP3)
PHOENIX "Mugur de fluier" Electrecord STM EDE 0968 (1974)

Le second album est en général moins heavy que le précédent. L'influence Folk roumaine est plus présente mais toujours avec ce son électrique qui donne du corps à tous les titres.Le groupe laisse ici plus de place aux mélodies et s'épanche moins sur les développements instrumentaux sauf sur "Dansul Codrilor" où il s'adonne à un délire psychédélique oublié alors des groupes US.
Un très bel album .

Dansul Codrilor (Extrait MP3)
PHOENIX "Cantofabule" Electrecord STM EDE 1115-6 (1975)

Chronique à suivre

PROGRESSIV TM "Dreptul de a visa" Electrecord STM EDE 01183 (1975)

Un bon disque balançant entre Hard Rock et Progressif avec de belles parties instrumentales de guitare et de flûte mais dont j'aime moins le chant quand il adopte un mode scandé.
SEMNAL M "Cintece Transilvane" Electrecord STM EDE01948 (1980)

Ceci est le second album du group. La première face est "inspirée" de folklore roumain avec de légers relents progressifs mais plutôt molle. Ce n'est pas franchement désagréable mais rien de renversant. La seconde face est plus intéressante avec un mélange de Rock et de Progressif. C'est plus enlevé et avec une recherche de sons évidente. A noter la présence d'un ex guitariste de Mondial.
SFINX "Lume Alba" Electrecord STM EDE01114 (1975)

Chronique à suivre

VALERIU STERIAN "Antirazboinica" Electrecord ST EDE 01536 (1978)

Ceci est le second album de Valeriu STERIAN (il en fit une dizaine). Naviguant entre folk et progressif, il distille 10 titres avec une voix chaude sur de délicats arpèges, de douces vagues de claviers avec en arrière plan une guitare électrique au son vaporeux.
Ce n'est pas vraiment indispensable mais les mélodies sont agréables. Seul le troisième titre de la première face se démarque vraiment dans un style plus folk psych avec des guitares électriques plus acides.
Valériu STERIAN, né en 1942 nous a quité en 2000.
SYNKOPY 61 "Xantipa" 25 cm Panton 22 0414 (1973)

Chronique à suivre